HAUT POTENTIEL

Les gens heureux n'ont pas d'histoire : Les HPI heureux non plus. 

Je vous propose ici un regard amusé et léger de ce qu'est le parcours du combattant d'un HPI en souffrance, qui s'ignore souvent, en prend conscience ensuite, et s'en délecte enfin. 



Vous êtes HPI  et vous ne le savez pas : les années OVNI 
Un malaise s'installe, un mal être persiste, de plus en plus grand : vous voulez une bonne fois pour toute rentrer dans les rangs, marcher droit, vous fondre dans la masse, être comme les copines, arrêter d'être une bête de cirque ou un OVNI.
Votre facilité d'exécution à faire les choses vous prive de la reconnaissance de vos pairs, pourtant indispensable à la construction de votre estime de soi. Plus les choses sont faciles pour vous, moins elles trouvent grâce aux yeux de votre entourage. Vous grandissez avec le sentiment confus que vous n'en faites jamais assez pour mériter l'estime des autres, alors que secrètement vous pensez mériter leur admiration. Vous en souhaiteriez presque que cela soit un peu difficile, laborieux, fastidieux pour vous : car là au moins, on reconnaîtrait enfin votre travail, vos prouesses : tout ce que vous entreprendriez aurait enfin une valeur (effort = sérieux = valeur = compétences = professionnalisme) et on arrêterait de vous dire : Wouah !  t'as de la chance ! Oui mais c'est facile pour toi ! (chance / facilité = désinvolture = insignifiance = amateurisme).

Il y a même un petit côté imposteur dans la chance ou dans la facilité. Elles frapperaient indépendamment du talent et de l'effort de celui ou celle sur qui elles se pencheraient. Elles ont un caractère injuste, illogique et dénué de raison. Donc inquiétant pour son bénéficiaire, voire honteux.
A force d'avoir entendu que vous aviez de la chance ou que c'était facile pour vous,  vous ne savez pas vraiment qui vous êtes, ce que vous valez, où sont vos forces et vos faiblesses et ce que vous pourriez - sauriez - faire sans le regard minimaliste de votre entourage au moindre succès.  

Cela n'est jamais clairement exprimé par votre entourage bien sûr mais se dessine à peine voilé le masque de la jalousie: Veinard, c'est pas à moi que ça arriverait ça ! sur un ton teinté d'une pointe d'envie et d'instinct de préservation qui sent intuitivement la mise à l'écart. Vous êtes très souvent évincé à peine arrivé dans des cercles scolaires, amicaux ou professionnels. 

Pourtant flanqué d'un solide sens du collectif et du travail en équipe, vous vivez comme une injustice ce "décalage ", cette mise au ban, et aucun de vos comportements n'y change fondamentalement quelque chose. Tout simplement parce que vous n'arrivez plus à être naturel à force de vous contrôler afin de plaire aux autres.

Et c'est vrai que vous jouez les équilibristes en permanence : entre une (fausse ?) modestie sur-adaptée à un quotidien d'escargot des autres (pour vous) qui se projette secrètement voyager en A380, vous vous épuisez vis-à-vis de votre entourage dans des stratégies d'adaptation qui peuvent parfois prendre la voie de l'inhibition intellectuelle, et naviguez sans cesse entre compassion sincère (le HPI comprend la terre entière), intolérance affichée (le HPI ne supporte pas les lents d'esprit), ennui (quitte à le reprocher aux autres) ou isolement.

Vous découvrez que vous êtes HPI : Super ! Quid de la grande nouvelle ?  

Vous avancez dans la vie affublé d'une croyance limitante  sur vous profondément ancrée : si vous réussissez, au mieux c'était facile, au pire vous n'y êtes pas pour grand chose. La chance vous a frappé par hasard, pas plus ni moins que ne l'aurait fait la foudre. Si vous n'y arrivez pas, tout est de votre faute, de votre sale caractère qui ne fait aucun effort et de votre incapacité à communiquer "normalement"  = OK. Et si c'était essentiellement faux ? 

La prise de conscience d'être HPI est importante. Elle est le premier pas vers votre authentique chemin de vie.  Pour autant, elle ne fait pas de miracle dans votre quotidien, d'où parfois une certaine déception : Et c'est tout ?
Elle s'accompagne même parfois dans un premier temps de sentiments violents tels que : rejet, colère, sentiment d'un cadeau empoisonné, envie de laisser tomber, qui font naître parfois une résistance intellectuelle au changement particulièrement efficace chez le HPI.
Vous commencez à remettre en question ce postulat de départ sur vous, vous vous renseignez sur les HPI, vous vous demandez si vous irez passer des tests ... ou pas. Car quelque soit la réponse, vous pressentez qu'elle vous effraiera d'avance : Et si ça ne changeait rien ?

Vous acceptez d'être HPI : les années changement ou pourquoi être accompagné par un coach

Parce qu' un HPI ne peut pas y arriver  tout seul ! Précisément à cause de ses compétences intellectuelles : c'est un spécialiste  des constructions mentales qui ronronnent comme une horloge suisse, parfaitement élaborées et qui tiennent la route pour n'importe quel néophyte !
Un coach aguerri à vos virtuosités cérébrales saura vous écouter, vous pousser dans vos raisonnements mais aussi vous recentrer malgré votre pensée en arborescence qui peut très vite s'éparpiller.

Car le frein majeur du changement pour un HPI est de se croire lui-même, convaincu du bien-fondé de ses croyances, fussent-elles négligentes pour lui. Persuadé d'avoir déjà tout essayé, il attend fondamentalement et a minima de son coach d'être surpris et déstabilisé. Doux dosage cependant : Son goût pour l'excellence et son exigence d'être irréprochable ne supporteraient pas d'être pris en défaut de connaissance trop souvent.

Un coach spécialiste des HPI saura dédramatiser et simplifier les situations.

L'air de rien, sans tambour ni trompettes, un coach spécialiste des HPI travaillera avec vous sur votre pensée verticale descendante (la pyramide de Maslow)  = Mettre du  sens dans tout ce que vous entreprenez.
Elle est perçue fonctionner à l'envers pour les autres? et alors ? Elle fonctionne à l'endroit pour vous, c'est la seule chose qui soit importante, et vous apprendrez à en faire une source de joie.

L' accompagnent d'un coach spécialiste des HPI est de vous redonner l'envie et le goût de rejouer avec toutes les nombreuses cordes à votre arc, de faire de ces élans des atouts dans votre vie pour l'enrichir humainement.
C'était grave, inquiétant, fatigant, vécu comme un handicap. Grâce à un coach spécialiste des HPI, vos habiletés seront source de joie, de performances et d'épanouissement.

Vous commencerez peu à peu à vous aimer pour qui vous êtes, et non plus pour ce que vous êtes capable de faire,  avec de plus en plus de recul et d'humour, cherchant l' équilibre au travers de vos valeurs sans négociations ou désirs de plaire. 

Un coach spécialiste des HPI aura bien sûr une bienveillance généreuse, une absence totale de jugement, une bonne dose d'humour - car les plus beaux changements s'opèrent dans la légèreté - une écoute affûtée, attentive et intuitive au moindre mot exprimé, un sens inné et particulièrement juste de la reformulation.

                             Objectif d'un accompagnement réussi : Devenir un éléphant léger !  


VIDÉOS

Le film Will Hunting avec Matt Damon est pour moi le film référence concernant les HPI

1er extrait : " Pourquoi un HPI ne peut être accompagné que par un thérapeute HPI lui -même " ou l'impossible jeu de l'arroseur arrosé !                                                                                                         



2 ème extrait : Haut Potentiel, Surdoué, Précoce :  l'art de l'arborescence, une spécificité aux choix parfois douloureux ! ou Comment faire complexe ... et ne pas faire ! 






Fondation


Enfant HP